Fiche pratique: Alimentation et maladies cardiovasculaires

Cela serait bien plus simple si certains aliments ne contenaient que de bons acides gras et d’autres que des mauvais. Le travail des diététiciens (nes) deviendrait si facile.

Nous savons maintenant à quel point les acides gras ne sont ni bons ni mauvais selon leur famille (saturés, mono et poly insaturés…). De même leurs effets ne peuvent se résumer à ceux exercés sur notre taux de cholestérol.

Nous savons aussi que le cholestérol total est un piètre marqueur individuel du risque cardiovasculaire et que celui-ci est inhérent à des causes multifactorielles.

Le rôle des apports en matières grasses sur le développement de l’athérosclérose semble surtout lié à la nature des acides gras apportés et/ou au déséquilibre alimentaire éventuellement associé. Se contenter de diminuer sa consommation de matière grasse ou d’aliments gras n’est pas suffisant pour réduire le risque cardiovasculaire.

Une alimentation préventive doit suivre un certains nombres de repères :

  • Eviter les excès d’acides gras saturés (beurre, crème fraîche et viandes grasses, charcuteries), sans les réduire de façon inconsidérée
  • Conserver les produits laitiers, de préférence le lait et les laitages ½ écrémé ou à 20% de matière grasse et 1 portion de fromage (30 à 40 g) par jour
  • Consommer de l’huile d’olive, de colza, de noix, de tournesol pour optimiser les apports en acide oléique et augmenter ceux en oméga 3 er 6 et en vitamine E (l’huile de tournesol est particulièrement riche en vit E)
  • Manger du poisson 2 à 3 fois par semaine dont du poisson gras (maquereau, saumon, sardine, thon) au moins 1 fois par semaine
  • Bien respecter les apports en fibres et vitamines en consommant les 5 portions de fruits et légumes par jour (2 fruits et 3 portions de légumes ou vice-versa) avec au moins 1 crudité au déjeuner et au dîner
  • Consommer des céréales semi-complètes ou complètes (pain, pâtes, riz …) 3 à 4 fois par semaine et des légumes secs 1 fois par semaine au moins.
  • Manger le plus possible dans le calme, en prenant son temps (20 à 25 minutes), en mâchant bien
  • Ne pas oublier de s’hydrater en buvant régulièrement de l’eau (en moyenne, 1,5 L par jour) sous forme d’eaux plates ou gazeuses, du robinet, minérale, de source, du thé, des tisanes, des bouillons …